Semaine de la cinéphilie – « Je suis cinéphile et j’adore Les sous-doués »

A4 10Bobinophile, je ne vous apprend rien est une association de cinéphiles. Mais qu’est ce que c’est au juste être cinéphile ? La question peut sembler superflue à en croire l’étymologie du mot mais elle ne l’est pas. On trouve parfois cette idée pré-conçue que les cinéphiles seraient des êtres qui aimeraient le cinéma « sérieux », celui des réalisateurs lituaniens que personne ne connaît, ce cinéma des films au rythme lancinant, des films exigeants en noir et blanc et des petites salles glaciales l’hiver des CNP. La cinéphilie est, il me semble, bien trop associée à des films et des lieux dits « légitimes » si l’on reprend les termes bourdieusiens. Il y aurait des goûts légitimes, plutôt érudits, et des goûts illégitimes, populaires. Et surtout, il faudrait faire preuve d’une certaine compétence en matière de cinéma pour être cinéphile.
Or, faire l’amalgame entre cinéphilie et érudition me semble être une bien grave erreur et comme Jean-Michel GUY l’a si bien dit dans La culture cinématographique des français en parlant d’une définition « savante » de la cinéphilie : « Le risque de la première serait d’opposer le savant au populaire alors qu’ils font au cinéma si bon ménage ». Il me semble donc qu’être cinéphile ce n’est pas forcément aimer un cinéma « sérieux » mais plutôt aimer « sérieusement » le cinéma. L’aimer à la folie, être pris de crises où l’on enchaîne les bandes annonces sur Allociné à des heures pas possibles, s’impatienter de la sortie d’un film qu’on attend depuis des mois et être surexcité quand arrive le mercredi tant attendu.
Nous ne sommes pas obligés d’avoir une carte au Comoedia et d’être un adepte des cinés-brunch qu’ils organisent le dimanche pour être cinéphile (même si c’est génial). Regarder un film au fond de son lit sur son ordinateur (en 720p au moins , s’il vous plaît) c’est aussi une pratique cinéphile, si tant est qu’on ne considère pas l’acte de regarder le film comme une simple distraction. Il serait dommage de restreindre la cinéphilie à la seule sortie au cinéma lorsqu’aujourd’hui il existe tant de possibilités : chaînes cinéma à la télévision, rétro-projecteur maison et home cinéma, ordinateur portable, tablette ou même smartphone.
Ainsi, prendre comme définition de la cinéphilie la seule passion du cinéma c’est aussi ré-intégrer toute une frange de films considérés comme populaires ou grand public, vous appelerez ça comme vous voulez. Finalement, en élargissant ainsi les supports de la cinéphilie, les lieux dans lesquels elle se pratique et les films qu’elle concerne, nous donnons la possibilité à une frange beaucoup plus large de la société de se définir comme cinéphile.

Caroline Warin

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s