NEWSLETTER DE L’ÉTÉ 2015

SORTIES NATIONALES

Nous parions sur:

Mercredi 3 Juin

Casa Grande de Fellipe Barbosa (Drame, 1h54, Brésil): Enfant de l’élite bourgeoise de Rio de Janeiro, Jean a 17 ans. Tandis que ses parents luttent pour cacher leur banqueroute, il prend peu à peu conscience des contradictions qui rongent sa ville et sa famille.

Mercredi 10 Juin

Un Français de Diastème (Drame, 1h38, France): Avec ses copains, Braguette, Grand-Guy, Marvin, Marco cogne les Arabes et colle les affiches de l’extrême droite. Jusqu’au moment où il sent que, malgré lui, toute cette haine l’abandonne. Mais comment se débarrasser de la violence, de la colère, de la bêtise qu’on a en soi ?C’est le parcours d’un salaud qui va tenter de devenir quelqu’un de bien.

Mercredi 17 Juin

Mustang de Deniz Gamze Ergüven (Drame, 1h34, France Allemagne, Turquie): C’est le début de l’été. Dans un village reculé de Turquie, Lale et ses quatre sœurs rentrent de l’école en jouant avec des garçons et déclenchent un scandale aux conséquences inattendues. La maison familiale se transforme progressivement en prison, les cours de pratiques ménagères remplacent l’école et les mariages commencent à s’arranger.Les cinq sœurs, animées par un même désir de liberté, détournent les limites qui leur sont imposées.

Mercredi 24 Juin

Masaan de Neeraj Ghaywan (Drame, 1h43, Inde, France): Bénarès, la cité sainte au bord du Gange, punit cruellement ceux qui jouent avec les traditions morales. Deepak, un jeune homme issu des quartiers pauvres, tombe éperdument amoureux d’une jeune fille qui n’est pas de la même caste que lui. Devi, une étudiante à la dérive, vit torturée par un sentiment de culpabilité suite à la disparition de son premier amant. Pathak, père de Devi, victime de la corruption policière, perd son sens moral pour de l’argent, et Jhonta, un jeune garçon, cherche une famille. Des personnages en quête d’un avenir meilleur, écartelés entre le tourbillon de la modernité et la fidélité aux traditions, dont les parcours vont bientôt se croiser…

Mezzanotte de Sebastiano Riso (Drame, 1h34, Italie): Parce qu’il est différent, Davide, adolescent androgyne de 14 ans, est persécuté par son père. Il décide de quitter le foyer familial pour trouver refuge à la Villa Bellini, un parc de Catane. Ce parc est un monde en soi, habité par des marginalisés que la ville préfère ignorer. Au moment où son passé le rattrape, Davide va devoir prendre seul la décision la plus dure de sa vie, sans aucune échappatoire.

Mercredi 1er Juillet

The Tale of Tales de Matteo Garrone (Fantastique, 2h00, Italie, France): Il était une fois trois royaumes voisins où dans de merveilleux châteaux régnaient rois et reines, princes et princesses : un roi fornicateur et libertin, un autre captivé par un étrange animal, une reine obsédée par son désir d’enfant… Sorciers et fées, monstres redoutables, ogre et vieilles lavandières, saltimbanques et courtisans sont les héros de cette libre interprétation des célèbres contes de Giambattista Basile.

Mercredi 8 Juillet

Difret de Zeresenay Mehari (Drame, 1h39, Ethiopie, Etats-Unis): A trois heures de route d’Addis Abeba, Hirut, 14 ans, est kidnappée sur le chemin de l’école: une tradition ancestrale veut que les hommes enlèvent celles qu’ils veulent épouser. Mais Hirut réussit à s’échapper en tuant son agresseur. Accusée de meurtre, elle est défendue par une jeune avocate, pionnière du droit des femmes en Ethiopie. Leur combat pour la justice commence, mais peut-on défier une des plus anciennes traditions ?

Mercredi 29 Juillet

Papa Lumière de Ada Loueilh (Comédie dramatique, France): Aéroport Charles de Gaulle, avril 2011. Jacques et Safi débarquent d’Abidjan, d’où ils ont été rapatriés en urgence. Lui a le cuir vieux, tanné par l’Afrique et sa vie d’hôtelier expatrié. Elle, sa fille métisse de 14 ans, a pris l’habitude de vivre avec sa mère et ne sait que penser de ce père grande gueule et foireux qui l’a embarquée avec lui d’un coup. Déplacés dans un centre d’accueil à Nice, ils vont apprendre à se regarder, à se connaître, à s’aimer peut-être. Mais il y a Gloria aussi, la mère de Safi, laissée dans la tourmente d’Abidjan et injoignable…

Mercredi 5 Aout

Moonwalkers de Antoine Bardou-Jacquet (Action, Comédie, Grande Bretagne): Londres, 1969. Un agent de la CIA tente d’entrer en contact avec Stanley Kubrick afin que celui-di réalise un faux documentaire sur la mission Appollo, au cas où celle-ci échouerait. Mais à la place du metteur en scène il rencontre Jonny, le manager d’un groupe de rock. Les deux hommes, que tout sépare, vont devoir collaborer…

Mercredi 19 Aout

Amnesia de Barbet Schroeder (Drame, 1h30, France, Suisse): Ibiza. Début des années 90, Jo a vingt ans, il vient de Berlin, il est musicien et veut faire partie de la révolution électronique qui commence. Pour démarrer, l’idéal serait d’être engagé comme DJ dans le club L’Amnesia. Martha vit seule, face à la mer, depuis quarante ans. Une nuit, Jo frappe à sa porte. La solitude de Martha l’intrigue. Ils deviennent amis alors que les mystères s’accumulent autour d’elle : ce violoncelle dont elle ne joue plus, cette langue allemande qu’elle refuse de parler… Alors que Jo l’entraîne dans le nouveau monde de la musique techno, Martha remet en question ses certitudes…

Mercredi 26 Aout

Dheepan de Jacques Audiard (Drame, 1h49, France): Fuyant la guerre civile au Sri Lanka, un ancien soldat, une jeune femme et une petite fille se font passer pour une famille. Réfugiés en France dans une cité sensible, se connaissant à peine, ils tentent de se construire un foyer.

EVENEMENTS

 Rétrospective Orson Welles à l’Institut Lumière à partir du 3 juin

 Projections de Citizen Kane, Othello, La Soif du Mal, La Splendeur des Amberson et bien d’autres films d’un des plus grands noms du cinéma américain. Plus d’informations sur les films, les dates et les horaires ici.

Projections en plein air sur la place Ambroise Courtois (à deux pas de l’Institut Lumière)

Jeudi 25 juin à 22h: Séance d’ouverture avec la projection du film Certains l’aiment chaud, le chef d’œuvre hilarant de Billy Wilder.

Deux musiciens de jazz au chômage, mêlés involontairement à un règlement de comptes entre gangsters, se transforment en musiciennes pour leur échapper. Ils partent en Floride avec un orchestre féminin. Ils tombent illico amoureux d’une ravissante et blonde créature, Alouette, qui veut épouser un milliardaire.

Mardi 30 juin à 22h: Projection du film Le Juge Fayard dit « Le Shériff » d’Yves Boisset

Un jeune juge d’instruction aux méthodes peu orthodoxes est chargé d’élucider une affaire de hold-up. Il est convaincu que l’un des suspects, ancien commissaire, bénéficie de protections au plus haut niveau. Mais celui-ci est assassiné avant que le juge ne soit parvenu à réunir des preuves à son encontre. Peu soutenu par sa hiérarchie, le magistrat est décidé à mener à bien son enquête.

Mardi 14 juillet à 22h: Projection du film Les Neiges du Kilimandjaro de Robert Guédiguian

Bien qu’ayant perdu son travail, Michel vit heureux avec Marie-Claire. Ces deux-là s’aiment depuis trente ans. Leurs enfants et leurs petits-enfants les comblent. Ils ont des amis très proches. Ils sont fiers de leurs combats syndicaux et politiques. Leurs consciences sont aussi transparentes que leurs regards. Ce bonheur va voler en éclats avec leur porte-fenêtre devant deux jeunes hommes armés et masqués qui les frappent, les attachent, leur arrachent leurs alliances, et s’enfuient avec leurs cartes de crédit… Leur désarroi sera d’autant plus violent lorsqu’ils apprennent que cette brutale agression a été organisée par l’un des jeunes ouvriers licenciés avec Michel.

Mardi 21 juillet à 21h30: Projection du film Un Jour à New York de Stanley Donen et Gene Kelly

Trois marins, Gabey, Chip et Ozzie ont une permission d’un jour sur le sol new-yorkais. A peine mis un pied à terre, les jeunes garçons se lancent à la découverte de la ville mais surtout de ses habitantes.

Mardi 28 juillet à 21h30: Projection du film Tel père, tel fils de Hirokazu Kore-eda

Ryoata, un architecte obsédé par la réussite professionnelle, forme avec sa jeune épouse et leur fils de 6 ans une famille idéale. Tous ses repères volent en éclats quand la maternité de l’hôpital où est né leur enfant leur apprend que deux nourrissons ont été échangés à la naissance : le garçon qu’il a élevé n’est pas le sien et leur fils biologique a grandi dans un milieu plus modeste…

Mardi 18 août à 21h30: Projection du film Le Corniaud de Gérard Oury

Saroyan, un trafiquant, utilise un honnête commerçant, répondant au nom d’Antoine Maréchal, pour emmener de Naples à Bordeaux une Cadillac remplie d’héroïne.

Mardi 25 août à 21h30: Projection du film Propriété interdite de Sidney Pollack

Pendant la crise économique des années 30, un agent des chemins de fer, Owen Legate, est envoyé à Dodson, petite bourgade du Mississipi, avec pour mission de fermer une large partie des activités ferroviaires (la principale source de revenus de la ville), et de licencier du personnel. Il rencontre Alva Starr, jeune fille perdue et principal attrait de Dodson, et entame avec elle une relation amoureuse. Les deux amants devront alors échapper aux griffes de Hazel, la mère d’Alva, et au désir de vengeance des habitants.

Toute l’équipe de Bobinophile vous souhaite un bel été de cinéma

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s